Amélie FISH - Portrait

Pour Amélie FISH, commenter ou décrire l'art est vain. Voir et vivre suffit. Son travail privilégie un monde où la couleur a le premier rôle et s'oppose au concept froid qui veut trop démontrer les choses. Loin du didactisme et de tout embrigadement conceptuel, son travail est une exploration ludique et colorée qui officie tant sur des toiles que sur la customisation d'objets du quotidien. Interview d'Amélie FISH qui a réalisé l'affiche de la Route de l'Amitié 2019.

(Je crois) que tu as fait les beaux arts, qu'est-ce qu'une telle formation t'a apportée pour ton travail et dans la vie en général ?

L'école des beaux arts m'a permis pour la première fois de bénéficier d'un atelier et d'un large choix de techniques à expérimenter (labo photo, sérigraphie, gravure, soudure, etc). Ensuite, et afin d'être honnête, si je n'avais pas fait les beaux-arts, j'aurais certainement eu le même parcours, car j'estime que c'était avant tout une chance logistique, et c'est déjà pas mal !

Si tu devais citer trois artistes qui t'ont inspirée, qui sont-ils ? et qu'est-ce que tu retiens de chacun, que ce soit en termes de technique et de style ?

Hé bien je pourrais vous parler de Nikki de Saint Phalle, Tingiely ou D'Undertwasser, ou encore Combas mais malheureusement mon travail n'a pas grand chose à voir avec le leur ! Effectivement, j'aurais bien du mal à vous dire dans quelle école je me situe, je laisse ça aux gens dont c'est le métier ! Tout ce que je sais, c'est que j'ai toujours cherché (et je cherche encore !) à être avant tout moi-même ! Même si je n'exclus pas les différentes influences que je subis sans pouvoir les nommer.
D'autre part, on a souvent qualifié mon travail de naïf, et ça ne m'a jamais déplu car dans mon activité de prof d'art plastique, je dois bien reconnaître que les enfants n'ont pas les mêmes filtres que les adultes. D'ailleurs en ont-ils? Et c'est bien pour ça que Miles Davis, en composant Kind Of Blue, a cherché comme il l'a dit à retrouver les émotions de ses 5 ans.

Comment on t'approche quand il s'agit de customiser un objet, ce que souhaite la personne, ce qu'elle attend de toi ?

En général, c'est carte blanche, et j'avoue bien que ça m'arrange ! Sinon c'est un thème donné, et s'il ne me correspond pas, je fais tout simplement des propositions....

Comment tu définirais ton style ?

Je crois qu'on peut parler de figuration libre, d'art brut, même si ces appellations restent très vagues, et, entre nous, les étiquettes me passionnent autant que la presse people !

Quels sont les objets les plus incongrus sur lesquels tu as peint ?

Je ne sais pas si on peut parler d'incongruité, pour moi ce qui est incongru, c'est de laisser des surfaces vierges ! C'est donc avec plaisir que j'aime customiser autant des meubles que des instruments de musique, ou des chaussures, ou bien comme en ce moment ma propre machine à laver !

Pour conclure, tu te considères comme artiste ou artisan ?

Les deux mon capitaine ! Tout est affaire de cycle sur un bateau : parfois le vent souffle afin de gonfler la voile, et là on en profite pour gagner en distance, puis ensuite il faut savoir être patient, pour arriver à bon port ! Du coup je suis artisan quand je suis en manque de vent et artiste quand le vent souffle...

Merci à Amélie et RDV prochainement pour découvrir l'affiche de la 11ème Route de l'Amitié !

Contact : www.ameliefish.com // ameliefishpaint@gmail.com // 06 64 27 89 52 // Facebook/Amélie Fish